Après l'attaque de la place Taksim, Ankara en délicatesse avec ses combattants privés du nord syrien

Alors que les responsables de l'attaque d'Istanbul du 13 novembre n'ont pas encore été formellement identifiés, l'hypothèse d'une responsabilité des combattants syriens soutenus par Ankara fait surface. Surtout à l'heure où ces derniers expriment un mécontentement croissant à l'égard de leur parrain. [...] (516 mots)
Edition du 22/11/2022 Lecture 3 minutes

Retrouvez cet article dans :

A lire aussi

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !