En attendant la reconstruction du port de Beyrouth, CMA CGM mise sur celui de Tripoli

Un navire de CMA CGM quittant Marseille, le 25 août 2020, pour secourir Beyrouth.
Un navire de CMA CGM quittant Marseille, le 25 août 2020, pour secourir Beyrouth. © NICOLAS VALLAURI /PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP
A l'heure où l'avenir du port de Beyrouth est suspendu aux atermoiements politiques libanais, le transporteur maritime franco-libanais CMA CGM ne perd pas de temps et redirige une partie de ses activités sur Tripoli, porte d'entrée vers un marché syrien en devenir. Tout en gardant un œil avisé sur la capitale. [...] (415 mots)
Edition du 24/11/2020 Lecture 2 minutes
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,50 EUR)

2 options pour lire la suite
Le porte-monnaie électronique

à partir de 50 EUR

Acheter uniquement
les articles qui vous intéressent

L'ABONNEMENT ANNUEL

Bénéficiez d'un accès illimité à l'ensemble du site

Je découvre les tarifs

Besoin de tester avant de vous engager ?


Créez votre compte gratuit

Retrouvez cet article dans :

A lire aussi
Sur nos autres sites

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !