L'Événement | France
Naval Group à Canberra : que savait la DGSE ?

Bernard Emié, directeur du service français de renseignement extérieur, la DGSE.
Bernard Emié, directeur du service français de renseignement extérieur, la DGSE. © Pascal Proust/PhotoPQR/République du Centre/MaxPPP
Le directeur général du service de renseignement extérieur Bernard Emié doit témoigner ce mercredi 6 octobre au Sénat. La chambre haute veut déterminer pourquoi le renseignement français n'a pas alerté l'exécutif des manœuvres en cours entre Canberra, Londres et Washington. Selon nos informations, la DGSE n'a pourtant pas chômé en marge de ces négociations. [...]
Publié le 04.10.2021 à 6h00 GMT Lecture 2 minutes

Retrouvez cet article dans :

Créez une veille sur les mots-clés cités dans cet article

À lire aussi

France, Inde
Le renseignement de non-prolifération, épine dans le pied des plans nucléaires franco-indiens

Si Paris multiplie les prospects avec le gouvernement indien en matière de production nucléaire et de vente de sous-marins usant de cette énergie, les règles administratives en vigueur limitent pour le moment les possibilités. La DNRED se retrouve ainsi à front renversé entre les visées françaises en Inde et les réglementations contre la prolifération.

LogoAbonné Renseignement d'État 24.01.2022
Sur nos autres sites

Créez une veille sur les mots-clés cités dans cet article

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !