Européens, Turcs et Japonais courtisent le gaz malaisien

Afin d'échapper à la dépendance énergétique envers la Russie, dans le contexte des sanctions économiques et de la suspension du projet de gazoduc Nord Stream 2, les diplomates européens, turcs et japonais ont été mandatés par leurs gouvernements pour voir dans quelle mesure leur pays pouvait s'approvisionner en GNL auprès de Petronas, le groupe gazier du 5e exportateur mondial de gaz. [...] (455 mots)
Edition du 17/03/2022 Lecture 2 minutes

Retrouvez cet article dans :

A lire aussi

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !