L'Événement | France
Faux espions : comment, par crainte de la Chine, Renault a tenu le renseignement intérieur à distance

Carlos Ghosn, PDG de Renault de 2005 à 2019, et Patrick Pélata, numéro 2 de la société, en 2010 à Paris.
Carlos Ghosn, PDG de Renault de 2005 à 2019, et Patrick Pélata, numéro 2 de la société, en 2010 à Paris. © Gonzalo Fuentes/Reuters
Le procès des fausses accusations d'espionnage contre des cadres de Renault au profit d'un concurrent chinois s'ouvre ce 17 janvier à Paris. Dans cette affaire, le constructeur automobile a tardé à informer la DCRI. [...]
Publié le 17.01.2024 à 5h00 GMT Lecture 4 minutes

Retrouvez cet article dans :

À lire aussi
Sur nos autres sites

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !