Entre Kiev, Moscou, Washington et Damas, Tel Aviv empêtrée dans un impossible jeu d'équilibriste

Le premier ministre israélien Naftali Bennett.
Le premier ministre israélien Naftali Bennett. © Ronen Zvulun/Pool/EPA/MaxPPP
En tentant de ne pas prendre parti dans le conflit en Ukraine, Israël prête le flanc aux critiques de son opinion publique ainsi que de son parrain américain. Ce qui ne suffit pas, pour l'heure, à faire fléchir les services de sécurité de l'Etat hébreu, convaincus de la nécessité de ménager Moscou pour préserver la liberté d'action israélienne en Syrie. [...] (465 mots)
Edition du 09/03/2022 Lecture 2 minutes

Retrouvez cet article dans :

Créez une veille sur les mots-clés cités dans cet article

A lire aussi

Créez une veille sur les mots-clés cités dans cet article

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !