Chine, Europe
Pour ses communications sécurisées, la diplomatie européenne cherche un successeur au chinois Hytera

Le Service d'action extérieure de l'Union européenne (SEAE) vient de remettre en jeu le marché opéré depuis 2016 par le groupe chinois Hytera, proche du Goganbu et banni des réseaux des Etats-Unis depuis 2019. [...]
Publié le 21.03.2022 à 6h00 GMT Lecture 2 minutes

Retrouvez cet article dans :

À lire aussi

Chine, États-Unis, Ukraine
Washington finance le remplacement des prestataires chinois en vidéosurveillance à Kiev

A la suite d'une demande des gardes-frontières ukrainiens, le Département d'Etat américain va financer et choisir un producteur à même de leur fournir un dispositif de surveillance vidéo à la frontière avec la Russie. Il ne sera pas chinois, Kiev et Washington voulant se défaire de ces prestataires désormais souvent bannis dans les dispositifs occidentaux.

LogoAbonné Grands contrats 19.06.2023
Sur nos autres sites

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !