Lancé dans sa bataille pour un brevet mondial sur les logiciels, pour contrecarrer la montée en puissance des logiciels libres Linux, Microsoft multiplie les systèmes de protection des programmes.