À Washington, agences fédérales et industriels se battent au nom du spectre de fréquences. Le Pentagone multiplie les actions d’influence pour préserver la bande qui lui a été concédée: celle des 1 755-1 850 MHz.