Depuis environ six mois, on assiste à la multiplication sur les marchés parallèles, des outils d'interception des téléphones portables, jusque-là réservés aux services de renseignement étatiques. Les risques d'intrusion dans les réseaux GSM à des fins d'espionnage, à partir de [...]