Cette startup lancée avec l'aide de Google utilise Adwords, mais aussi des comptes WhatsApp et Telegram pour contrer la propagande de Daech.

388 mots/5,2 EUR