Longtemps considéré comme sûr, le cryptage des réseaux de téléphonie mobile montre ses limites.