Sur fond de coopération anti-terroriste entre Moscou et Washington, le ministère russe à l'énergie accroît son contrôle sur le transport du gaz vers le sud-est de l'Asie centrale. Gazprom va construire son propre pipe.