En annonçant le 17 février qu'il allait faciliter l'exportation de drones de combat, le département d'Etat américain a voulu dissuader ses alliés moyen-orientaux de se fournir auprès de la Chine.