Via un faux-nez britannique, une firme chinoise tente d'exporter du matériel d'interception fabriqué à Shenzhen, capitale de l'informatique low-cost.

301 mots/5,2 EUR