FRANCE n° 593 du 30/04/2009

Dilemme du groupe EDF autour de la sécurité

La surveillance de Greenpeace a valu à deux dirigeants de la sécurité d’EDF d’être provisoirement suspendus. Le groupe français ne peut cependant ignorer les mouvements qui lui sont hostiles.
Cet article est gratuit
Connectez-vous pour y accéder

Restez informé

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus