La Direction du renseignement militaire (DRM) souhaite mieux capter le renseignement ouvert présent sur les réseaux sociaux.