Ayant déjà récupéré la lutte anti-terroriste et les écoutes, autrefois assurées par la police et l'armée, le service de renseignement turc s'évertue à renforcer ses moyens.