Royaume-Uni
L'accélération du calendrier électoral met le renseignement britannique sous pression

Le premier ministre britannique Rishi Sunak fait une déclaration devant le 10 Downing Street le 22 mai 2024, après avoir convoqué des élections générales pour le 4 juillet.
Le premier ministre britannique Rishi Sunak fait une déclaration devant le 10 Downing Street le 22 mai 2024, après avoir convoqué des élections générales pour le 4 juillet. © Lucy North/Press Association Images/MaxPPP
Le dispositif conçu pour préserver l'intégrité du processus électoral au Royaume-Uni connaîtra son baptême du feu le 4 juillet, lors d'un scrutin dont la date répond à des considérations plus politiques que sécuritaires. [...]
Publié le 04.06.2024 à 4h00 GMT Lecture 3 minutes

Retrouvez cet article dans :

À lire aussi

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !