ETATS-UNIS n° 807 du 06/06/2018

La Corée du Nord, test pour les agents clandestins de la DIA face à leurs homologues de la CIA

Le secrétaire d'Etat Mike Pompeo avec le patron du Pentagone Jim Mattis.
Le secrétaire d'Etat Mike Pompeo avec le patron du Pentagone Jim Mattis. ©Reuters
Alors que le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un maintiennent finalement leur rencontre, le 12 juin à Singapour, les différentes agences américaines de renseignement ne désarment pas, au risque que chacune empiète sur les plates-bandes des autres.
L'accès à l'article (534 mots) est réservé aux abonnés ou aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Acheter à la carte
Cet article : 6 EUR
Porte-monnaie
à partir de 30 EUR
J'achète l'article
S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus de

Intelligence Online
Je découvre les offres

Restez informé

Sur le même sujet

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus