Longtemps unique opérateur de drones d'attaque, le Pentagone est désormais ciblé par ces appareils sur tous les théâtres où il opère.