Sur fond de luttes internes et d'influences régionales divergentes, le gouvernement régional du Kurdistan (GRK) de Massoud Barzani veut mettre rapidement sur pied une armée autonome.