Si Washington et Moscou rejouent la guerre froide depuis le début de la crise ukrainienne, l'administration américaine tente de garder opérationnels de discrets programmes en Russie.