La succession du roi Abdallah, hospitalisé depuis le 31 décembre pour une sévère pneumonie, est scrutée de près dans les capitales occidentales.