Après avoir assisté, médusé, à la déferlante de pré-contrats signés par Donald Trump à Riyad il y a un mois, Paris cherche à reprendre la main face à une monarchie saoudienne rajeunie après la révolution de palais.