Déjà tétanisé par un audit tout azimut de ses procédures anti-corruption, Airbus Group voit en parallèle sa division de négociations des grands contrats bouleversée.