Par consultants interposés, la présidente Cristina Kirchner veut relancer la guerre entre Buenos Aires et les fonds qui ont spéculé sur sa dette publique.

348 mots/5,2 EUR