Le Sénat américain pointe les insuffisances des banques de données utilisées par les établissements bancaires pour détecter les "Personnes politiquement exposées".