Selon nos informations, les autorités afghanes ont saisi, début janvier, des stocks d'armes non déclarées dans un compound qui accueillait plusieurs sociétés de sécurité étrangères.