Yuri Shafranik jouit aujourd'hui d'une grande connaissance des arcanes du pouvoir russe, ce qui lui permet de porter des projets tant à l'international qu'à l'intérieur du pays. Il a débuté sa carrière dans le secteur public pétrolier soviétique. Il est ensuite entré en politique et a gouverné l'Oblast (région) de Tyumen de 1990 à 1993. Grâce à cette double casquette de pétrolier et de politicien, il a été placé par Boris Eltsine à la tête du ministère du pétrole de 1993 à 1996. Il a ensuite dirigé des entreprises de ce secteur dans sa région natale (notamment la Tyumen Oil Co), alors en cours de privatisation. En 2000, il a créé sa propre compagnie, SoyuzNefteGaz (avec des capitaux de la banque centrale russe et de la banque publique biélorusse). Ce parcours lui a permis de côtoyer la plupart des oligarques actuels.

Yuri Shafranik s'appuie de plus sur les réseaux que lui procure la présidence du comité sur la stratégie énergétique et du développement du pétrole, dépendant de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) du pays. Depuis 2003, il est aussi à la tête de l'Union of Oil & Gas Producers of Russia, un des organismes de lobbying les plus influents à Moscou. En Europe de l'Ouest, Yuri Shafranik dispose d'une base arrière à Londres, où il est associé à son compatriote Mikhail Kroupeev et au baron anglais Frederick Ponsonby.

Sur la toile


5969 mots/40 EUR