En s'installant ainsi au Kazakhstan, Dick Evans a fait coup double. D'une part, il est devenu l'agent des sociétés occidentales qui veulent s'implanter dans ce pays, notamment dans son domaine de prédilection, les industries de défense. Richard Evans leur offre par la même occasion un partenaire industriel, Samruk. Conseillés par Dick Evans, EADS ou encore Finmeccanica ont ainsi conclu en 2009 des joint-ventures avec le fonds souverain kazakh.

D'autre part, Dick Evans est devenu l'agent d'influence du Kazakhstan à l'étranger, notamment au Royaume-Uni et dans les Etats du Golfe. Pour ce faire, il a fait appel à ses amis du New Labour. Ainsi Tony Blair, Alastair Campbell, Jonathan Powell ou encore Peter Mandelson se sont mis en affaires avec le gouvernement kazakh à partir de 2007, pour des contrats de lobbying et de conseil en communication.


4742 mots/46 EUR