En dépensant des millions en programmes de conformité pour plaire au SFO, le motoriste s'est évité un lourd procès en corruption.