Le départ, le 31 octobre, du grand argentier saoudien Ibrahim al-Assaf inquiète les groupes occidentaux de défense.