A la tête de Griffon Capital, un trio d'Iraniens multiplie les contacts avec les investisseurs internationaux afin de se positionner à Téhéran sur les marchés stratégiques, sitôt les sanctions levées.

364 mots/5,2 EUR