Soupçonné par le Congrès d’être lié à l’armée chinoise, Huawei opère aux Etats-Unis en partenariat avec Amerilink, présidée par un ex-amiral de l’US Navy.