Washington veut empêcher les banques occidentales de travailler avec Naftiran. Cette société suisse finance la quasi-totalité des projets pétroliers en Iran.