Les Emirats continuent de mettre la pression sur les forces yéménites fidèles à la coalition arabe. Abou Dhabi leur reproche une trop grande proximité avec les troupes islamistes sur place.