Face à l'activisme déployé par la minorité chiite dans les provinces pétrolifères de Qatif et Ihsaa, le pouvoir saoudien a déployé la Garde nationale et mobilisé les services.