Contre la Turquie, qui fournit une aide logistique aux rebelles de l'Armée syrienne libre, le régime de Bachar al-Assad a réactivé sa vieille alliance avec les séparatistes kurdes du PKK.