Al-Qaeda dans la péninsule Arabique a fait libérer certains de ses membres dans la capitale du Sud-Yémen, et bénéficie du soutien des tribus de l’Est.